Vous avez une question sur le projet ? La réponse est peut-être déjà dans cette FAQ.

FAQ

Retrouvez ici toutes les réponses aux questions les plus fréquemment posées concernant le projet.

L'environnement

Quelles essences d'arbres seront plantées ?

Les arbres replantés ne seront pas des arbustes, mais des sujets allant d’une taille moyenne à grande selon les cas. Près de 22 essences d’arbres seront plantées, parmi lesquelles des érables, marronniers, hêtres, tulipiers, frênes, févriers d’Amérique, peupliers ou encore cerisiers du Japon.

Pourquoi est-il nécessaire de procéder à des coupes d'arbres ?

Malgré toutes les démarches d’optimisation effectuées, des coupes d’arbres restent nécessaires, notamment dans le Parc de la Mairie. La présence d’engins de chantier en surface sera en effet indispensable pour permettre la réalisation de travaux en sous-terrain. Cependant, de nombreux arbres seront replantés, à la fois dans le parc et le long du linéaire du tramway prolongé. Sur l’ensemble du prolongement, le bilan sera positif avec plus de 60 arbres supplémentaires plantés.

Les nouveaux aménagements

Les stations seront-elles accessibles aux PMR ?

Toutes les stations, y compris la station Observatoire qui sera enterrée, seront accessibles aux personnes à mobilité réduite, aux malvoyants, malentendants et aux poussettes.

Des parkings supplémentaires, souterrains ou relais seront-ils aménagés ?

Le projet de prolongement du T7 prévoit le maintien de 200 places de stationnement en centre-ville, un total suffisant pour satisfaire les besoins des usagers compte tenu du report modal envisagé (c’est-à-dire le transfert des usagers de la route vers le tramway).

Des aménagements spécifiques pour les cyclistes sont-ils prévus ?

Le projet de prolongement du T7 intègre tout au long de son parcours l’ensemble des usages de la voirie : piétons, automobilistes et circulations douces. Selon la largeur des voiries empruntées par le tramway, des voies cyclables seront aménagées en fonction de l’espace disponible. Lorsque l’aménagement de voies cyclables le long du tramway s’avère impossible, des itinéraires seront installés sur les rues adjacentes avec des rabattements prévus vers les stations et un abaissement de la vitesse de circulation des voies routières à  30 km/h pour faciliter la cohabitation des usages.    

Quels seront les futurs aménagements paysagers ?

  Le prolongement du tram T7 propose une restructuration du paysage urbain et naturel entre le plateau d'Athis-Mons et les parcs du coteau. Le long du tracé, la plantation d’arbres, la plateforme ferrée végétalisée et l’aménagement des cheminements piétons participeront au renouvellement du cadre de vie. Sur le territoire de Juvisy-Sur-Orge, l’Observatoire Camille Flammarion, classé Monument Historique en 2009, le bâtiment Ducastel et le parc seront mis en valeur par un nouveau parvis arboré dont les revêtements clairs éviteront l’effet « îlot de chaleur ».

Les travaux

Quel dispositif est prévu pour les commerçants en période de travaux ?

Île-de-France Mobilités, maître d’ouvrage du prolongement du T7, s’est engagé à mettre en place des mesures d’accompagnement pour les commerçants qui verraient leur activité impactée par les travaux.   Une analyse détaillée du contexte économique et commercial des secteurs concernés sera effectuée. Sur la base des données ainsi collectées, une commission de règlement à l’amiable (CRA) sera créée. Cette commission aura pour objectif d’instruire des demandes d’indemnisation portées par les commerçants et examiner leur recevabilité. Le dossier nécessaire à la réalisation de ces démarches sera accessible sur le site internet du projet et relayé sur le terrain par un médiateur de la Chambre du Commerce et de l’Industrie ou par l’Agent de proximité.   Tout au long du chantier, le maître d’ouvrage veillera à accompagner les commerçants. Un agent de proximité sera présent sur le terrain pour informer et faire remonter les questions. Il sera joignable directement en cas de problème et pourra faire le lien, le cas échéant, avec la conduite du chantier. Des panneaux d’information seront déployés pour avertir les riverains de l’ouverture des commerces et les accès seront maintenus.  

Comment me tenir informé(e) des travaux ?

Île-de-France Mobilités s’engage à maintenir un lien de contact et de proximité avec les habitants et les acteurs du territoire dès les premiers travaux, et ce, jusqu’à la mise en service de la ligne prolongée.   . En lien permanent et direct avec les équipes en charge de la conduite des travaux, il circulera sur tout le territoire pour dialoguer avec les acteurs et apporter des réponses.   Les informations pour le contacter (numéro de téléphone portable et boite mail) seront largement relayées dans le cadre de la communication projet afin de rendre son contact facile et rapide pour tous ceux qui le souhaitent. Par ailleurs, un dispositif d’information sera mis en place : lettre d’information, affichage chantier, site internet et flyers d’information.   Tous les habitants qui le souhaitent pourront s’inscrire sur le site internet du projet afin de recevoir toutes les actualités liées au projet et être notifiés à la parution de chaque info travaux. Le site internet présente le projet et ses dernières actualités. Il est mis à jour au fur à et à mesure de l’avancement, notamment par rapport au calendrier du projet.   Un formulaire de contact sera accessible sur le site internet du projet pour permettre un échange direct et des réponses rapides.  

Le tracé

D’autres tracés ont-ils été étudiés ?

À la demande de la Ville de Juvisy-sur-Orge, Île-de-France Mobilités a étudié de façon approfondie cinq variantes de tracé. L’étude de ces variantes avait pour objectif de trouver un tracé permettant d’éviter la traversée du parc de la Mairie par un tunnel souterrain. Cette étude a démontré une augmentation importante des temps de parcours et des impacts fonciers du projet.  Ces alternatives s’avèrent ainsi plus complexes et plus coûteuses à réaliser, en plus d’allonger le temps de trajet. Ces études ont permis, en accord avec les communes concernées, de confirmer la pertinence du tracé proposé dans le cadre de la déclaration d’utilité publique.

Pourquoi passer sous le parc de la Mairie à Juvisy-sur-Orge ?

Si le tramway est un mode qui circule principalement en surface, un passage en sous-terrain permet aux rames d’éviter d’emprunter des rues à forte pente. À Juvisy-sur-Orge, la différence de niveau entre la mairie et le centre-ville justifie cette solution. Un contournement du parc pour limiter le niveau de pente aurait induit une augmentation très importante des temps de parcours (allant jusqu’à +40%) et donc, une forte réduction de l’intérêt du tramway comme moyen de déplacement pour les habitants. Le passage en souterrain permet limiter au maximum l’impact sur le patrimoine bâti et naturel du parc ainsi que le nombre d’expropriations nécessaires à la réalisation du prolongement. D’autres tramways avec une section souterraine existent en Île-de-France, par exemple le T6.

Les lignes de bus vont-elles être modifiées ou supprimées ? Leur fréquence sera-t-elle réduite ?

Pendant toute la durée des travaux, le réseau de bus continuera de fonctionner même s’il est nécessaire de prévoir des déviations et modifications ponctuelles d’arrêts en fonction du planning des travaux. Ces changements seront décidés par le maître d’ouvrage Île-de-France Mobilités en concertation avec les exploitants des lignes et les communes concernées. Une fois le prolongement du T7 mis en service, le réseau de bus sera réorganisé afin d’améliorer le maillage existant à l’arrivée du tramway.   Le plan définitif du réseau de bus restructuré n’est pas encore arrêté. Nous pouvons cependant d’ores et déjà indiquer qu’il comportera les modifications suivantes : - la ligne 285 sera supprimée, car remplacée par le T7 - Les lignes de bus du secteur pourraient être modifiées pour assurer le rabattement vers le tramway et optimiser les correspondances.  

Avec quelles autres lignes de transports en commun du département le tram T7 sera-t-il en correspondance ?

Le prolongement de la ligne T7 offrira des correspondances avec la ligne 7 du métro et la future ligne 15 du Grand Paris Express à la station « Villejuif – Louis Aragon ». Des correspondances seront également possibles à « Porte de Thiais » avec le métro 14 et à L’Aéroport d’Orly avec les lignes de métro 14 et 18. Le RER C sera accessible à la station « Pont de Rungis » et à la Gare de Juvisy-sur-Orge avec le RER D. Enfin, le prolongement du T7 assurera des correspondances avec plusieurs lignes de bus. Cependant, le schéma de la restructuration des lignes de bus n’a pas encore abouti.

Quel sera le tracé ?

Le prolongement de la ligne T7 s’étend sur 3,7 km et 6 nouvelles stations. Il permettra de relier les villes d’Athis-Mons à Juvisy-sur-Orge, en passant par Paray-Vieille-Poste. Ce tracé permet à la fois de proposer un temps de parcours optimisé entre le terminus actuel du T7 et la gare de Juvisy et à la fois d’offrir une correspondance avec les RER C et D, en limitant au maximum les impacts fonciers et les expropriations, et en assurant une desserte efficace des villes traversées. Il est le résultat d’études approfondies sur les temps de parcours, le respect de l’urbanisation existante, et l’insertion du tramway dans le centre-ville de Juvisy.  

Le projet en bref

Quel est le calendrier du projet ? À quelle date le tramway sera-t-il mis en service ?

Le dossier d'autorisation environnementale (DAE) est en cours d'instruction auprès des services de l'Etat et sera présenté au public pour consultation au premier semestre 2023. Ce dossier constitue un préalable aux travaux d'aménagement de la plateforme tramway, prévus à partir de fin 2023 sur le secteur RN7 et à partir de 2024 pour le centre de Juvisy-sur-Orge. En amont de ces travaux, des travaux de dévoiement des réseaux dits "concessionnaires" seront réalisés afin de déplacer les réseaux souterrains de part et d'autre du tracé du tramway et assurer leur bon entretien par la suite. La durée prévisionnelle des travaux est d'environ 8 ans. Le calendrier et le phasage des travaux étant actuellement en discussion, une communication sera faite une fois le calendrier consolidé pour informer des étapes à venir du projet

Combien coûte le projet ? Comment est-il financé ?

Le coût du projet est estimé à 223 millions d’euros hors taxes. Ce chiffre comprend les études, et l’ensemble des travaux d’aménagement et de requalification associés à l’insertion du système de transport. Les investissements nécessaires à la construction des infrastructures du T7 sont co-financés par l’État, la Région Île-de-France et le Département de l’Essonne. Ile-de-France Mobilités assure de son côté le financement du matériel roulant et les coûts d’exploitation de la ligne.      

Qui pilote ce projet ?

Le projet est piloté par Île-de-France Mobilités, autorité organisatrice des transports en Île-de-France, qui imagine, organise et finance les transports publics en Île-de-France. Les financeurs et les partenaires du projet sont également associés au projet : il s’agit de l’Etat, la Région Île-de-France, le Département de l’Essonne. Les partenaires sont les communes traversées, l'EPT Grand Orly Seine Bièvre et la RATP (exploitant du Tram 7 existant).  

Qui sera l’exploitant de la ligne ?

L’exploitation du tronçon du tramway T7 en service est assurée par la RATP. La ligne est toutefois concernée par la mise en concurrence progressive de l’exploitation du réseau de transports en commun francilien, lancée progressivement depuis 2021. Une procédure de mise en concurrence sera donc lancée afin de désigner le futur exploitant.

Quel sera le temps de parcours entre Athis-Mons et Juvisy-sur-Orge ?

Le prolongement de la ligne T7 au sud permettra de relier les villes d’Athis-Mons à Juvisy-sur-Orge en 12 minutes contre 16min actuellement sans problème de trafic (ligne 238). De plus, la fréquence du bus actuelle est plus faible que celle du futur tramway, ce qui a pour conséquence d’allonger le temps de trajet.        

Quelles seront la fréquence et l’amplitude horaire du tramway ?

Le tramway assurera un service étendu 7 j/7, de 5h00 à 0h30 environ. Sa fréquence de passage sera toutes les 4 minutes en heure de pointe.

Quelles sont les prévisions de fréquentation ?

À la mise en service du projet, 60 000 voyageurs sont attendus chaque jour sur l’ensemble du tracé du T7 et 2 300 personnes/heures en heure de pointe.

Pourquoi ne pas avoir choisi un BHNS ?

Remplacer le prolongement du T7 par un BHNS impliquerait le maintien d’une rupture de charge, c’est-à-dire une obligation pour les usagers de descendre du bus afin de prendre le tramway pour rejoindre Orly, ce  qui poserait le même problème d’attractivité que la liaison existante apportée par le bus 285. Par ailleurs, le tramway est plus capacitaire qu’un BHNS : si le BHNS peut atteindre des fréquentations quotidiennes de 40 000 personnes, le tramway transporte bien plus d'usagers, environ 100 000 en moyenne.   La vitesse commerciale d’une ligne de bus n’est pas la même que celle d’un tramway, surtout s’il n’est pas en site propre, c’est-à-dire protégé de la congestion routière par une voie réservée. Pour garantir un niveau de service capable d’absorber l’afflux de voyageurs à venir, il faut donc un mode de transport en site propre. Or, l’emprise d’un Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) est légèrement plus large qu’un site propre de tramway, pour une capacité d’accueil inférieure et un niveau de confort plus faible. Un projet de BHNS nécessiterait donc plus d’expropriations, notamment sur la rue Piver.